Tibia Magazin – 3/2011. CD Abbonda di virtù

« Abbonda di virtù » – abondant de vertu, est le titre d’un ensemble de morceaux issus de 8 siècles de littérature italienne pour flûte à bec rassemblés par la flûtiste française Marion Fermé. Le titre se réfère à une ballade du musicien aveugle Francesco Landini, que l’on peut entendre dans la première partie(…)

Une très grande diversité d’articulations et des timbres très nuancés enrichissent la musique festive des Saltarelli (avec des introductions improvisées) qui est présentée à côté de pièces complexes de Landini ou Jacopo da Bologna (14ème siècle) et des versions ornées instrumentales virtuoses du Codex Faenza. On apprécie l’enrichissement sonore du psaltérion (Elisabeth Seitz) et de la harpe gothique (Johanna Seitz).

Un saut dans le temps nous mène dans le monde du début baroque italien. (…) Ici aussi la clarté du discours éblouit ainsi qu’une façon poignante de mener les phrases musicales.(…) Dans la cantate de Vivaldi, le jeu de Marion Fermé fait presque l’effet d’être  parlé (…)

La sonate de Signor Detri, très aimée depuis les dernières années, est elle totalement convaincante.

Le disque se termine avec deux contrepoints musicaux.  La fin mystérieuse de Gesti de Bério cède la place à Austro de Tedde, pas moins impressionnant.

Regina Himmelbauer. Tibia Magazin 3/2011. (Revue des instruments à vents en bois.)